Ose te Déployer !
Développement Personnel - Paris

Envoyé !

Articles

La peur, tu sais ce sentiment qui te paralyse quand tu es face à l'inconnu...
La peur est un signal d'alarme, produit par ton cerveau, pour te protéger.
C'est son job à ton cerveau de te protéger, de te garder en sécurité. Mais nous le savons, pour créer, il faut prendre des risques, et ça, le cerveau, il a du mal …
La peur est un mécanisme de protection de ton cerveau. C'est la plupart de temps, inconscient et bien malgré toi, en plus d’être bien souvent irrationnel.
Je m'explique. Face à une nouvelle expérience ton cerveau fait la comparaison avec ce qu'il a en mémoire, pour évaluer le danger potentiel de la dite situation. Il fait une comparaison avec la mémoire, donc avec le passé. 
Lorsque tu vis une expérience, ton cerveau enregistre ensemble, l’expérience, le sensoriel, la pensée, l'émotion... chaque expérience est associée dans ta mémoire à l’état émotionnel, et au sentiment de satisfaction / insatisfaction, confort / inconfort, etc...
Lorsque ton cerveau émet le signal d'alarme qu'est la peur, il le fait donc à partir du passé et de ce qu'il a associé des expériences précédentes.
Il reconnaît dans la nouvelle expérience qui se propose des éléments analogues à une expérience mémorisée et émet le signal, mais en fait, il fait une supposition, une simple supposition...
La peur que tu ressens est donc bien souvent une supposition de ton cerveau...
D'autre part étant donné que la mission numéro un de ton brain est de te protéger, il te maintiens dans une zone de sécurité, une zone de confort. 
Hors les choses arrivent hors de cette zone de confort. C'est justement lorsque tu es confronté à l'inconnu que tu fais preuve de créativité, que tu appelles des ressources que tu ne soupçonnais pas, ou dont tu avais peur... cqfd...
Le cerveau en t'envoyant le signal de la peur, limite les nouvelles expériences, et la créativité, il limite le champ des possibles. 
Car en effet, le cerveau ne reconnaît et ne ramène à ta conscience que ce qu'il croit possible. Le petit malin, il garde une partie des infos, quand celles-ci ne correspondent pas à ces schémas. Parce que le cerveau a peur du changement, il doit te protéger, il doit faire ce qu'il sait faire.
Hors, c'est tout à fait contre productif, car il a absolument besoin de nouvelles expériences. Seules les nouvelles expériences et l'apprentissage permettent au cerveau de faire évoluer sa cartographie et ces capacités. 
Le cerveau est plastique, chaque nouvelle expérience compose le réseau neuronale (les connexions entre tes neurones) et ce réseau se compose et se recompose en permanence. 
Tu peux choisir. Il a absolument besoin d’expérience et d'apprentissage pour évoluer. Mais il doit te protéger, il tourne donc un peu en rond.
Je dois apprendre, mais je dois te protéger. Du coup, toi, tu as peur, mais en même temps tu as envie... Tu comprends mieux maintenant ?...
Il a besoin de nouvelles expériences pour faire évoluer son référentiel. Si tu dépasses la peur face à une situation analogue au passé, le cerveau associera de nouvelles connexions et la peur s'effacera. La situation ne sera plus associée au danger ou à l’échec, mais à la réussite et à la sécurité ainsi, tu tue la peur.
Tuer la peur c'est la reconnaître, la remercier (elle te protège quand même) et décider de faire autrement, c'est tous.
Enfin la peur te vient aussi de ce qu'on t'a inculqué. C'est un bon moyen d'amener les enfants à faire ce qu'on veut, on leur fait peur: 
"Si tu ne manges pas ta soupe papa va te gronder",
"Si tu n'es pas sage le père fouettard va venir te chercher",
"Si tu ne dors pas le monstre va sortir du placard", etc etc etc... Nous créons nos peurs par les croyances qui nous sont inculquées, il est donc très important lorsqu'on ressent la peur de se demander si elle est bien à toi ou si on te l'a inculquée.
Elle peut aussi te venir de l'observation et de ta capacité d'empathie. Tu auras vu ta maman malheureuse avec ton papa et tu en déduiras que les relations amoureuses, c'est souffrant, alors tu auras peur de ça. Mais ce n'est pas à toi...

Voila donc ce que je te propose :

Quand tu ressent de la peur :
1- Tu te pose et tu l’écoute, elle te donne des informations. A quoi me ramène-t-elle ? Comment je peux rassurer mon cerveau pour faire l’expérience dans de bonnes conditions et créer de nouvelles connexions?
2- Expérimente! Le cerveau as besoin de nouvelles expériences pour se développer (et il se développe toute la vie) Quand tu vis une victoire dans une situation que tu connaissais en échec, savoure cette victoire, fais en des caisses, pour bien l’enregistrer dans ta petite tête.
Accepte la peur et vas y quand même.
3- Demande toi toujours si c'est à toi ou si c'est hérité. Si c'est hérité accepte de t'en défaire. Pas besoin d'avoir les casseroles de ta mère dans ta cuisine, apprends à créer avec les tiennes.

Approprie-toi tes expériences, fais en des terrains neutres de découverte, d'apprentissage et de joie.
Et n'oublie pas la peur, c'est ce qu'il y a avant l’expérience.

Ose te déployer !

Elodie T


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par Le Guide des Médecines Douces

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.